Accueil du site

14/19

  PARADISIER :

  - I wa tang / tchi wa dantse i wa
  ti waï ti waï yu / arakakena tchi ba
  korokuwang pepe kunda / kumparewa
  dantchi waï daï / tu watchi...

  Elle s'arrête dès qu'elle voit Casimir entrer. Elle manifeste des signes de contentement.

  CASIMIR :

  - Ne vous fatiguez pas, maître, j'ai compris. C'est l'heure de fabriquer la liqueur.

  Casimir emmène alors délicatement avec lui Paradisier qui semble heureuse de le suivre.

  FABRICE FUSAING :

  - L'ami qui me l'a ramenée du Mexique m'a garanti qu'il n'existait pas de modèle en version française. Mais que voulez-vous, un cadeau est un cadeau ! Il me l'a offerte comme une authentique déesse maya. Nous l'avons appelée Paradisier car j'ai vu en elle un oiseau de Paradis, vous ne trouvez pas ?

Haut de la page
Page 1

< Page précédente-Page suivante >