Accueil du site

6/11

  Miss Marie Misbas, à l'adresse du réalisateur puis du public :
  - Et alors ? C'est le public qui décide !
  "J'ai cependant un problème... Cette émission ambitieuse sur les rêves de la France profonde n'a pas le sou et elle m'a refusé les choeurs que j'ai réclamés à hue et à dia ! Et s'ils ne m'avaient refusé que cela...
  "Vous allez donc devoir vous dévouer... Et faire les choeurs. Je vous rassure tout de suite car je repère dans la salle quelques regards bouleversés : "Son voile qui volait" n'est pas une histoire de religieuse et je n'ai pas besoin du choeur des vierges... Non, un choeur comme celui que vous allez incarner à l'unisson quand je vous ferai signe, un choeur comme le vôtre fera plus que me suffire : il me comblera de joie...

  Miss Marie Misbas, à l'adresse du pianiste :
  - Maestro, le destin de cette chanson est au bout de vos doigts véloces...

  Miss Marie Misbas prend un long voile de tulle qui est négligemment posé sur le paravent. Elle interprète la chanson avec le public, tout en faisant voler son voile par ci, son voile par là...

 

< Page précédente - Page suivante >
< Page 1
Haut de la page