Accueil du site

6/11

  "Cette mort tangue jusqu'à me rendre fou. A cause de ma génitrice! Depuis ce jour où, en m'invectivant, elle m'a traîné, mère en furie, devant le cadavre paternel dont le corps se balançait encore au bout de la corde à laquelle il venait de se pendre !
  "Je n'ai toujours pas compris, au seuil de ma propre mort libre, pourquoi elle m'accusa d'être l'assassin de mon père. Dès lors Tota, je n'ai jamais cessé de haïr ma mère, même quand elle fut morte...
  "Sa tyrannie, préexistante à la mort du père, s'est décuplée après le suicide. Elle me poursuivait jusque dans mes rêves, jusque dans mes fantasmes. O ce portrait de la mère planté dans ma tête, même quand je me branlais ! Je ne sais pas si je prenais mon plaisir dans l'acte lui-même ou dans la subversion de l'acte.

< Page précédente - Page suivante >
< Page 1
Haut de la page